Agarrus : Ce que la Poste a fait de mieux !


Le domaine d’Agarrus ou le parcours atypique de Serge Scherrer,
Alsacien de « nationalité », chronoposté à coté d’Uzes,
Lui offrant ainsi l’opportunité de rattraper la destination initiale ! …

Dans son Alsace natale, Serge a suivi ses études au lycée viticole de Rouffac.
Jeunesse se passant et plutôt timbre vert que courrier suivi, Serge avoue qu’il mettait alors toute sa fougue au service de la planche à voile et du ski …

Livré avec accusé de réception à La Poste en tant que facteur,
Il profite de sa fonction pour demander une mutation dans la région Languedoc Roussillon.
Il obtient Uzès …
A la bonne heure !  Entouré de vignes, sur ces alentours majoritairement détenues par des caves coopératives, Serge se lance alors à la recherche de quelques pieds à acheter.

En 2007 il acquiert sa première parcelle sauvée de l’arrachage. En bordure de garrigue, des vignes peu productives agées de 20 à 50 ans.
Pour sûr, ce projet est d’autant plus maturé qu’une lettre redirigée pour fausse direction,
Le domaine naissant sera forcément conduit en agriculture biologique.
Lançant dès lors la certification, en 2010 le domaine obtient le label AB.

La tournée le matin, les vignes l’après midi, un rythme bien certainement éreintant.
Qui plus est, on l’imaginait, les débuts en termes infrastructures, équipements, ect …  sont difficiles…

A ce jour, Serge a acquis de nouvelles parcelles, le domaine est en phase d’extension, alors qu’il est à l’aube de sa retraite de postier.
Surtout, il semble avoir enfin trouvé des locaux lui permettant de travailler dans de meilleures conditions. Atypique, une fois de plus, mais le chai se trouve dans la poterie de St Quentin-La-Poterie ! …
Rha je me remémore la galère pour trouver le « chai » ! … Ggrr ! je me trompe c’est une poterie !!  » oui mais je suis dans la poterie avancez jusqu’au bout du bâtiment ! »

En terme de vinification, chaque cépage est égrappé totalement, vinifié et élevé séparément en cuve,
avec les levures indigènes, sans intrant chimique,
un peu de SO2 est utilisé à dose homéopathique lorsque nécessaire.
Les vins sont très peu manipulés, on parlerait plutôt de macération par infusion afin de ne pas extraire trop de matière.

Sur les différentes parcelles on retrouvera de la Grenache, du Carignan, du Cinsault, de la Syrah et du grenache blanc.

Le fil conducteur de ce projet et l’aboutissement souhaité est de proposer des vins de plaisir, francs, remplis de générosité et accessibles à tous …

Pari réussi !
Les frères Pourcels ne le renieront pas … Subjugués par les vins lors d’une dégustation à l’aveugle, ils ont de suite référencé et félicité notre facteur pour ce qu’il nous offre dans le verre !
Pureté, éclat, générosité contenu par la fraîcheur et des structures tout en dentelles…

Définitivement, je préfère quand le facteur fait du vin que de la politique ! …

Agarrus provient de la traduction en occitan du petit chêne Kermès, duquel on tirait les pigments rouge autrefois. 

Lors de ma rencontre je n’ai pu gouter qu’à deux des cuvées que produit Serge,
je ne manquerait pas de compléter ma collection telle une philatéliste, je reste aux aguets de la moindre disponibilité.
Agarrus Cévennes La Vigne du Facteur 2015
La Vigne du Facteur 2015
IGP Vin de Pays des Cevennes
Grenache Carignan Syrah

Une explosion de fruits rouges à maturité + quelques notes de mures et de belle effluves florales ponctuées par un peu d’épices ! …
Impudique mais certainement pas vulgaire, cette cuvée est tout simplement la traduction du vin que l’on consomme avec un plaisir certain, sans raison, plus que de raison,
Sans complexe aucun.
Et qui ne troue pas le bas de laine car pour 10€ moins le quart … C’est un pousse au crime !

Agarrus Duché d'Uzès Les Toiles 2015
Les Toiles 2015 

AOC Vin du Duché d’Uzès
Carignan Cinsault Grenache Syrah

Plus séducteur, Les toiles 2015 est lancinant et s’exprime au fil de l’aération.
L’aromatique est pure et juste, la fraîcheur qui qualifie les vins de Serge est ici de mise et appétante.
A mon sens un grand vin dans sa catégorie !
Prenons le temps de griller une entrecôte persillée comme il le faut,
Une bougie, un feu de cheminé, deux verres ( uniquement si l’on dispose de magnum),
Et c’est parti pour un voyage en classe éco pour le prix mais pas pour le plaisir !
Une dernière parole pour saluer ces parcours cabossés,
Comme Serge, destinés ou pas,
Le vin est un sujet d’histoire, de réflexion, d’opportunité, d’acharnement,
Mais surtout de passion.
L’essentiel est de transmettre toute l’énergie mise au service de cette passion.

Agarrus, ce que la Poste a fait de mieux !!
A recommander avec accusé de réception ! 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s