Du plouplou, du plouplou, encore du plouplou !

Poulsard ou ploussard même combat !

Il s’agit là d’un cépage noir, typiquement jurassien.
Il représente plus de 20% de l’encépagement total, derrière le Chardonnay,
Et 80% de l’encépagement en rouge pour le Jura.
Il est principalement planté sur Arbois et Pupillin.

Facilement identifiable, le Poulsard donne des vins très clairs, parfois confondus avec des rosés… Sa robe varie du rubis clair à orangé…

Pour en découvrir une illustration des plus authentique et étincellante,
La Gamine s’est ruée sur les trop rares « Plouplous » de Julien Maréchal, du Domaine de la Borde.
Les 2015 sont arrivés !
Dégustés côtes à côtes : Brume des Chambines et Cote de Feule.

Tous deux d’une très grande finesse aromatique et à la couleur peu intense rouge clair à reflets orangés un brin plus soutenu pour la Cote de Feule peut être …
Le nez s’exprime sur les notes typiques de petits fruits rouges : groseille et framboise.
Après quelques tours dans le verre les épices se font sentir, encore un petit tour et le plouplou s’exprime clairement : des arômes plus sauvages comme des notes carnées/fumées jaillissent…
On y est ! … le tableau aromatique parfait du Poulsard !
La bouche se fait fine et minérale, la structure légère n’est néanmoins pas démunie de fond. Le fruit y est préservé voir accentué …
La puissance n’est certes ni dans la couleur ni dans la structure mais incontestablement dans l’équilibre et l’harmonie.
Côte de Feule se distingue par un soupçon de structure en plus, tandis que Brume des Chambines sera plus aérienne …
Épris de sensualité, ces deux plouplous ont la particularité d’être les alliés d’aliments souvent intolérants aux vins rouges … Tentez un poisson ou quelques fromages …

Domaine de la Borde – Julien Maréchal à  PUPILLIN 
5ha conduits dans le plus grand respect de l’environnement selon les principes de l’agriculture biologique et biodynamique ( en conversion AB depuis 2012 ).
Vinification sans soufre.
Brume des Chambines : exposition sud est – alt 300 m
macération semi carbonique – élevage en cuve inox 8 mois .
Cote de Feule : exposition plein Sud – alt 350 m – forte pente
macération semi carbonique – élevage en foudre 12 mois

Le ploussard de Julien Maréchal,
Le plousard qui pulse la Gamine !

ENCORE !!!😉

13348710_10208578995459768_929957051_n
13382264_10208578996379791_1094969855_n

J’en veux encore !! …Signé Ganevat …

Du Poulsard il y en a … Aussi ! … dans cette cuvée.
Ce flacon étiqueté en vin de France allie Poulsard, Gamay et 10 autres vieux cépages (Béclan, Enfariné, Geuche … )

De couleur rouge à reflets une pointe violine, la robe est assurément claire…
Le nez pulse les fruits rouges et noirs, plutôt mûrs, les épices douces …
Flatteur et délicat, il attire à y toucher ! euh.. à y goûter ! …
La bouche est ronde et mûre, à la fluidité rafraîchissante,
Belle silhouette Mlle !😉
Un pur jus de plaisir qui fait l’unanimité, surtout quand on est seul !
Pour tout autre contexte, prévoir des magnums.
 « J’en veux encore  » déconseillé aux femmes frigides. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s