Le téléphone sans fil, les gilets sans manche et pourquoi pas le Jurançon sans sucre ? !

Et pourquoi pas le Jurançon sans sucre ? ! …. 

Précisément !!!…

Communément « le Jurançon » renvoie au vin blanc moelleux, peut être parce qu’historiquement, l’obtention de l’appellation AOC Jurançon (en 1936) était alors valable uniquement pour les vins moelleux.
C’est en 1975, que l’AOC « Jurançon sec » a été reconnue, obligeant à mentionner sur l’étiquette le terme « sec », sans cela il s’agit d’un moelleux.
Et pourtant dans les faits, la production de Jurançon sec représente 75 % de la production de Jurançon…
Oui .. mais… c’est vrai que le Jurançon, dans la plupart des ménages, c’est ce moelleux que l’on trouve facilement au supermarché, peu coûteux et qui se consomme goulûment à l’apéritif …
A chacun son plaisir… il n’est pas affaire de jugement, mais on s’attachera prochainement à optimiser le moment de dégustation du Jurançon moelleux !

Pour l’heure, immergeons nous au cœur de ce spectaculaire vignoble où le Petit Manseng et  Gros Manseng règnent majestueusement, secondés des Petit Courbu, Coubu blanc, Lauzet et Camaralet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’une surface de 1000 ha, le vignoble est par endroits très pentu et peut y être planté en terrasses ou en amphithéâtre.
Avant d’être un plaisir pour le palais, Jurançon est un plaisir pour les yeux et peut-être bien une souffrance pour les gambettes! …

C’est sans doute grâce à son exposition sud / sud-ouest,

Au sol argilo-limoneux composé de graviers, de sable grossier et de gros galets roulés, (illustré ci dessous)
Terroir jurançon
que les maturités optimales sont permises car la chaleur est ainsi emmagasinée et restituée tout au long des nuits plus fraîches.

Le climat aux trois humeurs y serait bien pour quelque chose aussi …
3 influences se mêlent : la fraîcheur montagnarde, la régulière humidité océanique et la chaleur méridionale accentuée par le vent du Sud ( le Foehn ) permettant le passerillage (surmaturation des raisins sur pieds en appauvrissant le raisin de son eau et concentrant ainsi ses sucres dans la baie).

Ah c’est alors tout cela l’identité de Jurançon !

Mais dans ce tumulte climatique, on vendange quand ? !
A Jurançon on ne se presse pas !! Va doux, Va loin !

Les vendanges commencent en Octobre pour les vins secs s’étaleront jusqu’en Décembre pour les Moelleux… Et quoi ? Un Cep de Noel c’est vachement plus fun que le tradi sapin de Noël !

Va doux va loin … Va doux va loin… Mais fait soif maintenant !!
On goûte !!!
12660272_10207633658586937_1618791763_n
C’est un exceptionnel Jurançon sec que la Gamine a choisi de présenter.
Au domaine GUIRARDEL le « Sec dé Prat » est un modèle de maîtrise tout d’abord surprenant par sa robe dorée et ses larmes larges puis par son nez de tarte au citron, gingembre et écorces d’agrumes confites …

Hé mais dis donc, tu es sure que c’est un sec la Gamine ? !!

Tais-toi et goûte !!!

L’attaque est franche dévoilant un corps volumineux  maintenu et équilibré par une acidité des plus ciselée…le tout s’étire avec élégance. Et c’est sans sucre !!…

Une richesse et une persistance permettant d’envisager un splendide accord avec des noix de St Jacques ou une tomme de brebis locale.

Ce travail d’équilibriste est réalisé avec le même jus que les moelleux, seulement, la fermentation est menée au bout du bout des sucres …
Travaillant en bio à la vigne et y attachant une attention et une rigueur tout au long de l’année, une fois au chai, le choix s’oriente vers une vinification lente et peu interventionniste. Les fermentations sont longues , ce sont les levures indigènes (naturellement présentent sur le raisin) qui travailleront,
Et c’est grâce à une maturité optimale que les antioxydants naturels des raisins sont extraits et permettront de stabiliser le vin en limitant au minimum l’utilisation de sulfite.

Les arômes et le corps des moelleux pour un résultat sans sucre !!

Envie d’essayer ce régime ? 😉

« Manger est un besoin de l’estomac, boire est un besoin de l’âme »

Publicités

Un commentaire sur « Le téléphone sans fil, les gilets sans manche et pourquoi pas le Jurançon sans sucre ? ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s