Juste avant la percée du Vin Jaune, la gamine s’échauffe…

 

Lorsqu’on parle des vins du Jura, le parallèle avec le vin jaune est immédiat.

Bien souvent on entendra « j’aime pas le Jura » – « c’est spécial les vins du Jura »…
Que dire … Si ce n’est qu’il existe plusieurs types de vins dans le Jura !
Le vin jaune par son charisme s’impose dans les esprits (et dans nos palais! ) bien qu’il ne représente que 4% de la production des vins du Jura.

« Mais dis donc la Gamine, c’est quoi le vin jaune ? »

Le vin jaune c’est avant tout une méthode de vinification et d’élevage du vin : c’est à dire que le terme « Vin Jaune » ne renvoie pas à une AOC.
4 AOC produisent du vin jaune : Chateau Chalon est la plus célèbre car elle ne produit QUE du vin jaune et est le terroir natal du vin jaune,
Puis Arbois, l’Etoile et Cotes du Jura.

Le vin jaune c’est aussi un cépage : Le savagnin, l’emblème des cépages blancs Jurassiens.

Mais dis donc la Gamine, pourquoi a-t-il un goût si particulier ?

Le développement des arômes si particuliers du vin jaune viennent de sa méthode d’élaboration !
Le vin jaune c’est tout d’abord un vin blanc sec, réalisé de manière « traditionnelle ».

C’est au moment de l’élevage (après la fermentation) que tout va se jouer !

Le vin est alors mis en fut de chêne (=entonné) et doit y rester minimum
6 ans et 3 mois!!!!
Et ça n’est pas tout !
Pendant ces 6 ans et 3 mois, on ne fera aucun soutirage et surtout
les fûts ne sont pas ouillés : ce qui veut dire que le vin qui s’évapore lentement n’est jamais complété. Ainsi un vide se crée à l’intérieur du fût, laissant tout le loisir aux levures de se développer. Elles forment alors un voile à la surface du vin.
voilevinjaune
Ce voile protègera le vin de l’oxydation en formant une barrière naturellement hermétique à l’oxygène.
Les levures quant à elles se nourriront des derniers sucres présents dans le vin et apporteront alors la structure et les arômes tellement identitaires.

Huummmm !! on goute, on goute !!!!!

Vous l’aurez compris, le Vin Jaune n’est pas d’un caractère pressé !… Il prend son temps lors de l’élevage mais une fois en bouteille, si on lui donne la chance de vieillir,
humble et loyal il vous le rendra avec grâce !
12047134_10206934991600699_8628978512136940570_n
C’est le cas du Vin Jaune de Luc et Sylvie BOILEY à l’image du couple.

La clé de la réussite est le temps et la rigueur du travail à la vigne et du vin,
ce qui aura permis d’offrir complexité aux arômes plutôt typiques de noix sèche, pomme, miel, curry ainsi que de subtiles notes de gingembre.
La grâce est rendue par la précision et la délicatesse de leur expression.

Et même que prendre son temps ne veut pas toujours dire avoir « deux de tension » …
La preuve : ce 1986 délivre une tension des plus fringante !
29 ans d’évolution pour quelques verres de bonheur …
A date de naissance égale, après la dégustation la Gamine s’est sentie rassurée :
A l’approche de la trentaine on n’est pas tout à fait à notre apogée !

Mais attention ne nous y trompons pas, la bouteille (le clavelin) ne fait que 62 cl, alors si vous êtes en possession d’un vieux comté de 24 mois,
Prévoyez de rhabiller la Gamine !!  😉

 

 

« Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets  »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s